jeudi 16 octobre 2014

Assemblée citoyenne 20e - mardi 4 novembre

Mardi 4 novembre 2014 à 19 heures
Préau de l'école 239, rue des Pyrénées
Bus 26 et 96, métro Gambetta

Hollande / Valls le gouvernement du patronat
Alors que leur politique aggrave la crise, Hollande et Valls s’entêtent. Après le crédit d’impôt compétitivité des entreprises, ils veulent appliquer jusqu’au bout le pacte de responsabilité.  35 milliards d’allègements des charges pour les entreprises sans aucunes contreparties, 50 milliards de coupes budgétaires pour nous (gel des aides sociales, déremboursement de médicaments, fermeture de services hospitaliers, baisse des dotations pour les collectivités, suppressions de postes dans les services publics...).
Résultat des courses, 40 milliards de dividendes versés aux actionnaires, la TVA qui augmente, le chômage qui augmente et la précarité et la pauvreté qui explosent.

Déception, colère des électeurs de Hollande, montée du FN
Promesses non tenues, affaires de corruption, politique anti-sociale, plus personne ne croit en Hollande même dans son propre parti. Et le FN, parti raciste et anti-social cherche à apparaître comme la seule alternative à Hollande et au retour de l’UMP au pouvoir.  Sauf que le Front National c’est l’UMP en pire et dans toutes les villes où il est au pouvoir, la situation s’aggrave pour les plus pauvres.

Le Front de Gauche, l’alternative à Hollande pour une vraie politique sociale
La politique du gouvernement Valls-Hollande-Cambadélis nous conduit dans une impasse dramatique. Avec le Front de Gauche, des forces travaillent pour construire un rassemblement et une alternative que beaucoup attendent : réforme fiscale d’ampleur pour une redistribution des richesses au bénéfice de la population, développement des services publics au service du plus grand nombre, transition écologique (transports collectifs, logements), et satisfaction des besoins sociaux (salaires, protection sociale, réduction du temps de travail...). De nombreuses luttes existent, elles témoignent d'une volonté de résistance et de changement. Seul un vaste mouvement rassemblant les salariés, les chômeurs, les retraités, les jeunes permettra d'inverser le rapport des forces.

Reste à savoir comment arriver à imposer cette rupture. Nous prendrons des initiatives dans les semaines à venir mais la discussion est ouverte. On vous attends pour en parler ensemble : initiative publique de tous les opposants de gauche à la politique de Hollande, initiative pour la 6ème république, marche unitaire pour rompre avec l’austérité… Les propositions ne manquent pas. Discutons-en.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire